Davos est-il utile ?

Klaus Schwab, fondateur du Forum de Davos (Photo AFP)

Klaus Schwab, fondateur du Forum de Davos
(Photo AFP)

Manuel Valls se rend aujourd’hui à Davos, le grand forum économique mondial. Il prononcera demain un discours pour lancer un « message d’alerte » sur l’Europe, menacée par le terrorisme et par les forces centrifuges qui la divisent.

IL Y A CERTES beaucoup à dire sur l’état de l’Union européenne, minée par le nationalisme, incapable de trouver des accords, pourtant indispensables, sur l’unité fiscale, sociale et budgétaire et de nouveau en proie à une crise née du ralentissement chinois et de la baisse excessive du prix de l’énergie et des matières premières. Le Premier ministre a le droit de dresser un constat pessimiste, d’ailleurs plus politique qu’économique dans la mesure où il apparaît que les pays de l’Est qui ont adhéré à l’Union avec tant d’enthousiasme sont exclusivement intéressés par les débouchés commerciaux qu’offre l’intégration européenne et les aides au développement que par les sacrifices, comme la discipline budgétaire et l’accueil des migrants.

Des interlocuteurs pas valables.

Mais le chef du gouvernement aura-t-il demain en face de lui des interlocuteurs valables ? Davos est un rassemblement d’hommes et femmes politiques, de chefs de grandes entreprises et de stars de l’économie. Les intervenants font de superbes discours, ils trouvent à Davos un public de décideurs qui comprennent leur langage et ils font le point sur la situation économique et financière du monde. Cependant, non seulement ils ne proposent pas de solutions quand les choses vont mal, mais ils n’ont pour la plupart aucun pouvoir exécutif. Davos est une réunion de luxe, qui coûte cher aux participants, qui entraîne des mesures de sécurité exceptionnelles, qui est suivie par la presse du monde entier, mais ce n’est pas l’endroit où l’on trouve et applique les instruments susceptibles d’atténuer une crise.

Pas de thérapie pour la crise.

Dans la station suisse, on va donc nous dire que, conformément au cycle infernal de tous les 7-8 ans, le monde va entrer en stagnation ou en récession après sept années d’une croissance qui a été inégalement partagée entre les pays. On ne nous dira pas comment résorber l’énorme noyau de chômage hérité des crises précédentes et qui affecte l’Europe et les pays émergents. On ne nous dira pas ce qu’il faut faire pour injecter un peu d’inflation dans les économies des pays industrialisés, alors que l’argent trop bon marché est en train de créer une bulle financière. On ne nous dira pas comment requinquer le prix du pétrole et des matières premières pour donner un répit aux émergents. On dressera, comme d’habitude, un état des lieux, étant entendu que les magnats rassemblés à Davos ne risquent pas de souffrir d’un effondrement des économies dû à la crise. Ils prendront rendez-vous pour janvier 2017 et repartiront dans leurs avions privés pendant que des pans entiers de population seront renvoyés à la précarité et à la souffrance sociale.
L’an dernier, c’est le président Hollande qui s’était rendu personnellement à Davos pour représenter son pays. Cette année, Davos se contentera du Premier ministre. Je ne sais pas si’l y a un avantage protocolaire ou autre à ce que la France soit présente au rendez-vous suisse. Mais, comme tout le monde, j’attends des acteurs de l’économie, des économistes auxquels on accorde le prix Nobel, des experts qui prévoient ou ne prévoient pas ce qui va nous arriver qu’ils permettent enfin de réduire la misère du monde.

RICHARD LISCIA

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Davos est-il utile ?

  1. Jérôme Lefrançois dit :

    C’est un rassemblement des grosses fortunes et des multinationales qui ruinent la planète et l’espèce humaine pour le bien de quelques privilégiés, qui s’imaginent (à tort) qu’ils ne couleraient pas avec le bateau (la planète Terre et le système « espèce humaine ») qu’ils sont en train de torpiller…
    Dr Jérôme Lefrançois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.