La course poursuite

Macron rassure l’Europe
(Photo AFP)

MM. Fillon et Macron sont au coude à coude, selon un sondage Louis Harris interactive publié aujourd’hui, mais qui a été réalisé avant le ralliement de François Bayrou à Emmanuel Macron.

Les prochaines enquêtes d’opinion montreront probablement que M. Fillon et M. Macron se disputent âprement la deuxième place au premier tour. On peut néanmoins tirer une conclusion majeure de l’évolution actuelle de la campagne : Emmanuel Macron se renforce grâce à ceux qui le rejoignent et lui apportent forcément une partie de leurs troupes, même si les effectifs du MoDem et de l’écologiste François de Rugy ne sont pas mirobolants. Le geste de M. Bayrou a d’ailleurs été salué par les marchés (avec une légère baisse des taux d’intérêt à long terme offerts à la France). Le soulagement des places financières vient de ce que la présence de M. Macron dans la campagne tend à écarter le Front national du pouvoir, hypothèse que les scores sondagiers de Marine Le Pen rendent éminemment crédible.

Fillon en convalescence.

De la même manière, François Fillon est stabilisé, il progresse légèrement et les reproches que lui adresse l’opinion sont relativisés par les soucis que Mme Le Pen a maintenant avec la justice. Une désaffection de l’électorat FN est bien peu probable, mais cette campagne, riche en rebondissements et coups de théâtre, apportera encore des éléments favorisant les changements de fusil d’épaule dans une opinion extraordinairement versatile cette année. Les marchés ne votent pas, n’ont aucune influence sur le comportement de l’électorat, français ou autre, mais ils fournissent tous les jours un paramètre utile : l’inquiétude qu’ils ressentent face aux programmes fondés sur l’abandon de l’euro et l’effondrement de la construction européenne. De ce point de vue, François Fillon est le candidat qui apporte, à propos du sérieux financier, du maintien de l’euro et de la revitalisation de l’Europe, les meilleurs garanties. Si M. Macron convient lui aussi à nos partenaires européens, c’est parce qu’il offre une seconde alternative à la victoire de Marine Le Pen, qui désespèrerait nos amis de l’UE.

La force du FN.

M. Fillon peut-il dire qu’il a adopté la bonne stratégie en imposant son leadership à la droite et au centre, avant de reconquérir l’opinion ? L’avenir immédiat nous le dira, mais le sentiment général est qu’il est reparti d’un bon pied, même si la charge lancée contre lui hier par François Bayrou au nom de la probité en politique peut impressionner beaucoup d’électeurs de droite. Le sentiment général est que l’on est lentement en train de revenir à la case départ, à savoir que, si Marine Le Pen écrase tous ses concurrents au premier tour, elle reste incapable de l’emporter au second tour. Les scores de MM. Fillon et Macron écartent toute qualification de MM. Mélecnhon et Hamon au premier tour. Cependant, les rangs du Front national ne cessent de grossir. En 2002, Jacques Chirac avait battu Jean-Marie Le Pen par un rapport 82/18. Cette année, selon le sondage mentionné ci-dessus, M. Fillon l’emporterait par 57 % des voix contre 43 % à Mme Le Pen au second tour. Le score du FN sera si élevé cette année que la formation d’extrême droite n’a plus besoin du scrutin proportionnel pour créer à l’Assemblée un groupe comprenant de gros bataillons, sauf si, dans chaque circonscription, droite, centre et gauche se coalisent pour lui faire barrage. C’est ce qui s’est passé lors des élections régionales et c’est peut-être ce qui se passera lors des législatives de 2017.

RICHARD LISCIA

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à La course poursuite

  1. Agnès Gouinguenet dit :

    Dans votre sondage, quel serait le score de M. Macron au deuxième tour, en cas de deuxième tour MLP/EM ? Car M. Fillon risque de perdre tout l’électorat juppéiste, dont je fais partie, et qui voit d’un très mauvais oeil un soi-disant candidat à la magistrature suprême, encore aux bottes de son ancien boss (à peine fini un déjeuner avec le boss, que l’on avait la majorité pénale à 16 ans); quant au nouveau programme santé de l’ancien second de l’ex boss, c’est un copié-collé du programme Macron (fils de médecins). Cela manque de créativité efficace !
    Merci à vous, cher R.L.
    Réponse
    Chère Agnès
    La question n’est pas posée aux sondés puisque, au premier tour, Fillon dépasse Macron d’un point. Cependant des sondages antérieurs montrent que, effectivement, Macron ferait un meilleur score que Fillon contre Le Pen. Mais il reste deux mois, deux mois pendant lesquels il n’est nullement impossible que la droite et le centre se rassemblent, que les juppéistes reçoivent des garanties programmatiques. Un peu de patience.
    R.L.

    • Agnès Gouinguenet dit :

      En effet, Bayrou faisant le trait d’union entre Juppé et Macron, ce serait enfin jouable et sérieux pour la France. La jeunesse surdouée boostant des seniors expérimentés et raisonnables, quelle bouffée d’oxygène dans cette campagne indigne de notre France.

      • Michel de Guibert dit :

        Toujours les yeux de Chimène pour le jeune surdoué ancien ministre de l’Économie de Hollande… avec le résultat que l’on sait !

        • Il faut reconnaître que la situation trouvée en 2012 n’était pas particulièrement joyeuse. Entre fin 2006 et fin 2011, la dette de la France est passée de 64,1% à 84,5% du PIB, soit +20,4% en 5 ans ! En 2007, M. Sarkozy était favorable aux subprimes … patatras. Il est toujours difficile de remonter une pente que l’on a descendue « tout schuss ». Emmanuel Macron est ambitieux mais réaliste. Il veut stimuler l’entrepreneuriat (il est libéral) tout en ne laissant pas tomber ceux qui ne peuvent pas entreprendre (il est social). Tout cela sans brutalité. Cela ne vous plaît pas ? Quant au résultat, vous n’aimez pas la signature de l’accord de Paris lors de la COP21 ? Tenez, j’ai vu récemment au centre d’une ville, une excellente idée mise en pratique : une navette gratuite et électrique. Super, non ? Je crois que le maire n’est ni de droite ni de gauche; il pense à la planète et au bien-être des habitants de sa ville.

          • liberty8 dit :

            Chère Madame, votre soutien sans faille pour Macron vous honore. Toutefois après avoir entendu ses propositions économiques et fait les comptes avec ses recettes hypothétiques ( donc non pérennes) , il y a toujours un énorme déficit . Je ne comprends pas pourquoi ses opposants ne font pas les calculs comme moi et ne lui mettent pas ça sous le nez.
            Je serais beaucoup plus rassuré s’il était présent au second tour de voter pour lui en sachant ou nous allons aller. Il n’est pas crédible actuellement. Tout le reste c’est de l’utopie !

          • Michel de Guibert dit :

            Ah l’héritage… le même refrain 5 ans plus tard !
            Votre dévotion est touchante, mais le « jeune surdoué » qui veut tout et son contraire devra se montrer plus convaincant s’il veut séduire autrement que par son look de jeune premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *