Service militaire pour tous

Les étudiants vent debout
(Photo AFP)

Le gouvernement est décidé à créer, pour chaque classe d’âge, un service militaire obligatoire, celui que Jacques Chirac avait supprimé, longtemps après la guerre d’Algérie. Le porte-parole, Benjamin Griveaux, a confirmé ce matin que tous les jeunes devraient impérativement faire leur service.

LE SERVICE militaire est moins l’instrument numéro un de la défense nationale qu’une remarquable expérience sociale pour tous ceux qui le font. Le brassage des classes permet à toutes les couches de la population de mieux se connaître, donc de se comprendre. Toutefois, il est bien rare qu’on en sorte avec un métier et que le service prépare mieux à amorcer sa vie professionnelle. En temps de guerre, il est logique que tous les jeunes soient appelés et partagent les risques. Mais tous les appelés ne sont pas des militaires d’élite et il leur arrive de perdre leur temps au service, de s’y ennuyer et souvent, de ne pas comprendre une vocation qui leur est étrangère.

Un coût énorme.

En temps de paix, ce qui, en dépit des menaces qui pèsent sur notre pays, est le cas depuis la fin de la guerre d’Algérie, la conscription universelle a un coût énorme et le temps du service est perdu pour ceux qui ont surtout besoin de trouver un emploi. De ce point de vue, l’entêtement d’Emmanuel Macron à revenir au bon vieux service, alors que le pays n’a vraiment pas les moyens de financer une telle entreprise, est à la fois curieux et contestable. L’homme qui a coupé les crédits des armées l’an dernier (pour les rétablir et augmenter cette année) ne nous dit pas comment il va financer le service militaire universel, comment il va équiper les jeunes recrues, comment il va assurer leur encadrement, comment il formera les officiers formateurs, et pourquoi il y tient tellement. Encore une fois, pour les jeunes, la discipline, la connexion avec leurs concitoyens de tout bord, la confrontation physique et sociale au sein de l’armée sont d’excellentes choses. Mais aucun projet militaire moderne ne peut s’appuyer sur des effectifs imparfaitement formés, qui ne font que passer dans l’armée, qui attendent leur retour à la vie civile.

Pas dans la loi de programmation.

Quand le service militaire a été supprimé en France, on nous a fait valoir que l’armée avait besoin de spécialistes, d’hommes et courageux capables de s’exposer au danger, dotés de connaissances multiples et de matériels de plus en plus sophistiqués et de plus en plus coûteux. La masse humaine n’est pas le secret de la victoire, comme l’a prouvé la Première guerre mondiale. La bataille se joue sur des critères technologiques avec des hommes dont elle est le métier.  Il y a des exceptions à cette philosophie, soit dans des pays à régime autoritaire qui font de l’armée leur instrument de pouvoir, soit dans des pays comme Israël, Etat dont la superficie est dérisoire, et qui, pour avoir des effectifs militaires capables de battre les armées hostiles qui l’entourent, a créé le concept du citoyen-soldat. Hommes et femmes de l’Etat juif font tous leur service et restent réservistes jusqu’à un âge avancé.

La France n’est pas dans ce cas. La lutte intérieure contre le terrorisme s’appuie sur des policiers, des gendarmes, parfois des militaires qui ont des missions spécifiques que tout le monde ne peut pas accomplir.  Les expéditions à l’étranger nécessitent des soldats particulièrement bien formés et des armes qui représentent le dernier cri technologique. C’est cette armée qu’il faut renforcer, en y mettant le prix, mais comme le montre la loi de programmation militaire, qui élude complètement la question du service pour tous, c’est en formant des militaires d’élite et en les dotant d’armements efficaces qu’on assurera au mieux la défense du pays.

RICHARD LISCIA

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Service militaire pour tous

  1. admin dit :

    LL dit :
    A l’israélienne, comme vous dites. Cela dit, c’est un concept inventé par les Spartiates et perfectionné par les Romains (sans parler des Vikings et des Mongols, mais l’idée de Macron est de connecter le sentiment de citoyenneté à des tâches de défense nationale).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *