Les maires gardent leur liberté

M. Lisnard, à droite, avec M. Laignel, élu LR.
(Photo AFP)

Maire de Cannes et étoile montante des Républicains, David Lisnard a été élu président de l’Association des maires de France (AMF) en remplacement de François Baroin.

LA VICTOIRE de M. Lisnard a une signification. Il a gagné avec 62 % des voix, sans avoir obtenu un raz de marée, avec une mission précise que son adversaire, Philippe Laurent, UDI et secrétaire général de l’AMF, entendait modifier : M. Lisnard va continuer à défendre les seuls maires de France, sans se préoccuper des pressions du pouvoir élyséen. De ce point de vue, sa victoire est aussi une défaite pour Emmanuel Macron, qui l’a néanmoins félicité avec beaucoup de fair play et a reçu les maires en grande pompe. Les relations du président avec les maires doivent être améliorées, car tout au long du mandat, les malentendus, notamment au sujet de la suppression de la taxe d’habitation, qui a obéré le financement des villes, n’ont cessé de s’accumuler.

Lisnard n’a pas fait le plein des voix.

M. Lisnard continuera donc, comme M. Baroin, de se consacrer aux mairies, alors que M. Macron aurait attendu un rapprochement avec M. Laurent. Mais il y a des limites à poser à la signification du vote. Si M. Lisnard n’a pas fait le plein des suffrages, c’est aussi parce que nombre de maires n’ont pas voulu voter, c’est-à-dire se politiser, ce qui représente pour eux le pire des dangers, eux qui veulent être les représentants uniques de leurs mandants. Derrière le choix de M. Lisnard, il y a en effet une volonté politique : celle de faire pièce à la réélection du président sortant, combattu avec vigueur par la droite de LR, mais pas toute la droite.

« À droite, toute! »

Le congrès de l’AMF a d’ailleurs été l’occasion de constater que l’anti-macronisme restait vivace chez LR, ce qui fait partie de la division majeure du parti, entre ceux qui disent « À droite, toute ! » et ceux, dont le président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur , Renaud Muselier, qui ne l’a emporté aux élections aux régionales que grâce au soutien de la majorité présidentielle. Le véritable enjeu et le destin même de LR sont contenus dans la capacité du parti à résister au Rassemblement national et à son avatar, Éric Zemmour : il y a, d’un côté, les démocrates sincères et ceux qui, comme Éric Ciotti, voteraient Zemmour au second tour pour empêcher la réélection de M. Macron.

Une mauvaise passe. 

L’élection de David Lisnard n’aura aucun effet sur le rapport de forces lors de l’élection présidentielle. Et si le nouveau président de l’AMF poursuit dans la ligne de François Baroin, il devra tout de même arrêter la dérive extrémiste d’une partie de LR. La bonne humeur manifestée par Emmanuel Macron hier l’Élysée vient précisément du fait que, s’il fait tout pour augmenter le nombre de ses soutiens, il sait que LR, avec sa procédure électorale très compliquée, se trouve dans une mauvaise passe, ce qui n’est pas le cas du président, si l’on en croit les sondages.

Un enthousiasme excessif.

On aura noté que, pour le moment, la perspective d’un match Macron-Le Pen au second tour n’est pas complètement écartée, grâce à une légère remontée de Mme Le Pen dans les sondages et que tous les efforts pour empêcher un duel dont ne veut pas une majorité de nos concitoyens ont abouti pour le moment à un résultat négatif. M. Lisnard se situe très à droite, mais il ferait mieux, pour la bonne santé de son parti, de s’écarter des hommes et femmes LR qui ont applaudi sa victoire avec un enthousiasme excessif. Ils ne le soutiennent que parce qu’ils souhaitent que LR donne un feu vert pour voter en faveur de l’extrême droite au second tour, manœuvre indigne pour des démocrates et périlleuse pour le pays. Déjà, en 2017, LR avait refusé de donner une consigne de vote, déclenchant ainsi le premier tir contre Emmanuel Macron. Attitude indéfendable, qui explique une querelle de presque cinq ans entre l’Élysée et le Sénat, à majorité de droite.

RICHARD LISCIA

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.