Deux femmes pour l’Europe

Christine Lagarde
(Photo AFP)

Les candidats aux postes-clés de l’Union européenne ont été désignés hier par les gouvernements des 28. La Française Christine Lagarde sera présidente de la Banque centrale européenne.

LA NOMINATION de Mme Lagarde, actuellement directrice générale du Fonds monétaire à Washington, est une surprise plutôt agréable. Réclamée par Emmanuel Macron, elle satisfera l’ego national, d’autant qu’elle n’est pas la seule femme ; l’autre, Ursula Von der Leyen, conservatrice, proche d’Angela Merkel, est actuellement, et depuis six ans, ministre de la Défense, va diriger la Commission européenne, en remplacement de Jean-Claude Juncker. Le socialiste espagnol Joseph Borrell, ardent défenseur de l’unité espagnole et de l’Union européenne, 72 ans, devient le chef de la diplomatie européenne. Enfin, Charles Michel, qui fut élu en 2014 plus jeune Premier ministre de l’histoire belge à 38 ans est nommé à la tête du Conseil européen à la place du Polonais Donald Tusk.

La majorité tranchera.

Ces quatre nominations essentielles doivent être confirmées par le Parlement européen. On y verra sans nul doute la patte de M. Macron et de Mme Merkel qui, en dépit de leurs problèmes intérieurs, n’ont pas hésité à affirmer leur volonté. Le président français a influencé le débat dans le sens d’une féminisation, et de l’ouverture des postes clés à la Belgique et à l’Espagne, pas de taille relativement modeste. Le mode de désignation continue d’être violemment critiqué par les oppositions de gauche et écologiste, mais le Parlement européen a le dernier mot et la majorité tranchera.

Le rôle de Mme Lagarde.

Le cas de Christine Lagarde est le plus intéressant. À son poste au FMI, elle a résisté à l’affaire Tapie, cette indemnisation colossale de plus de 400 millions d’euros accordée à l’homme d’affaires par un tribunal arbitral, et la justice n’a pas encore classé le dossier.  Si des reproches ont été adressés par les juges à Mme Lagarde, ils ne l’ont pas poursuivie. Voilà aujourd’hui qu’elle devient pour huit ans présidente de la BCE à Francfort, où elle remplacera le tumultueux et brillant Mario Draghi. Il n’est pas impossible qu’elle freine la politique généreuse du quantitative easing (taux d’intérêt nuls favorisant les transactions) et remonte les taux, ce à quoi les gouvernements européens doivent se préparer s’ils veulent éviter une crise financière qui nous pend au nez.

La  distribution des quatre postes-clés est un modèle d’équilibre, mais les personnalités choisies sont ultra-compétentes. Mme Von der Leyen, qui parle le français, a à la fois l’expérience des armées et celle de l’Union. Charles Michel est encore jeune mais il a de compétences comparables. Libéral, il connaît l’Europe et il a su conclure des compromis entre Wallons et Flamands. Enfin, Joseph Borrell a déclaré qu’il entendait rendre à l’Espagne la place qu’elle occupe en Europe. Si M. Macron s’est indigné de ce qu’aucun accord ne fût trouvé dès lundi matin, il a fini par se féliciter de celui qui a été conclu mardi soir. Les précédents historiques montrent que les désignations de candidatures consécutives aux élections européennes prennent plus de temps que cette fois-ci.

RICHARD LISCIA

PS-C’est un Italien, David Sassoli, social-démocrate, donc appartenant à la minorité, qui a été élu président du Parlement de Strasbourg.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 Responses to Deux femmes pour l’Europe

  1. Picot dit :

    Tout ceci est sans importance. Rien ne changera et surtout pas, hélas, la vie des citoyens, de plus en plus difficile.

  2. JULIEN dit :

    Il me semble au contraire que ces nominations sont importantes, d’abord parce que deux femmes de grande qualité ont été élues à des postes essentiels, ensuite parce qu’on peut espérer que ces nouveaux (femmes et hommes) nommés seront à même par leurs compétences, d’agir pour une Europe forte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.