Villeneveuve : déroute du PS

Bernard Barral hier à Villeneuve
(Photo AFP)

Le Parti socialiste subit, à Villeneuve-sur-Lot, une sévère défaite électorale : il est éliminé au premier tour, laissant les candidats de l’UMP et du Front national se départager au second tour. C’est la quatrième fois que le PS ne parvient pas à franchir le cap du premier tour à l’occasion d’élections partielles. Il a été éliminé dans l’Oise, dans la circonscription de l’Europe du Sud et dans le Val-de Marne. Harlem Désir, premier secrétaire du parti, a lancé un appel à voter UMP au second tour.

SUR LES RAISONS de la défaite socialiste, les commentaires sont nombreux et variés, chacune des parties en présence avançant les raisons qui desservent son camp le moins possible. Pour le président de la République, c’est la sanction du scandale Cahuzac. Il ne fait pas de doute que le comportement de l’ancien maire de Villeneuve-sur-Lot a entraîné la défection d’un grand nombre de ses électeurs. En 2012, lors des législatives, M. Cahuzac l’avait emporté haut la main avec 61 % des suffrages. Son successeur, Bernard Barral, en a obtenu 23,69 % et l’abstention est passée de 37 à 54 %. Beaucoup d’électeurs socialistes ne se sont pas rendus aux urnes ou ont voté pour le Front national, lequel arrive deuxième au premier tour avec un score de 26 %.

Une gauche unie pouvait gagner.

La meilleure des explications réside dans la division de la gauche : EELV a remporté 2,78% des voix et le Front de gauche 5,08 %. Avec près de 8 % de voix en plus, M. Barral serait arrivé en tête au premier tour et aurait peut-être éliminé le FN. Les Verts et le FG ont donc adopté une tactique suicidaire, qu’ils mettent au compte de leurs sérieuses divergences avec la majorité, mais qui risque d’apporter au Front national un élan considérable lors des municipales et des européennes. L’affaire Cahuzac a accru l’absentéisme, et elle a affaibli la gauche dans son ensemble à Villeneuve-sur-Lot : le FN gagne 11 % de voix par rapport aux législatives de l’an dernier.

Il appartient maintenant à l’UMP de faire barrage au Front national. Lequel répète une fois de plus qu’il est devenu le deuxième, et même le premier, parti politique français, sans jamais le démontrer au niveau de la représentation nationale.  Beaucoup de commentaires nous annoncent des rendez-vous électoraux qui vont consacrer l’arrivée en force du FN. Mais, à Villeneuve, il est probable que l’UMP, dont le représentant, Jean-Louis Costes, a déploré le score du Front, donnera un coup d’arrêt à l’ascension d’Étienne Bousquet-Cassagne, étudiant de 23 ans qui est arrivé en tête dans la ville de Villeneuve, sinon dans l’ensemble de la circonscription. M. Costes, maire de Fumel,  doit mener le bal dimanche prochain, même si l’évolution de l’électorat local l’attriste profondément. Les électeurs socialistes, écologistes et du Front de gauche écouteront-ils l’appel du PS ?

Le remède, c’est l’unité.

Le pire, chez des militants de gauche trop motivés, c’est que l’affirmation de leur indépendance à l’égard du PS participe parfois au succès du FN. Si celui-ci gagne à Villeneuve-sur-Lot, cela signifiera qu’il est peut-être temps, pour la droite, de se rassembler et de mettre fin à la guerre des chefs, et, pour la gauche, de prendre des mesures qui se traduiraient par des résultats concrets en matière d’emploi et de pouvoir d’achat. Il n’est pas impossible que la crise, la déception infligée par le pouvoir à son électorat, l’appel désespéré des Français pour une existence moins sombre fassent basculer l’électorat en faveur du Front dans les mois et les années qui viennent. Pas impossible mais pas certain, car, pour le moment, il absorbe des voix de gauche plutôt que des suffrages en faveur de la droite. L’UMP, comme en 2002, a une responsabilité : donner un coup d’arrêt au FN, dont la menace augmente, puis s’affaiblit, sous l’effet d’un sursaut républicain du pays tout entier.

RICHARD LISCIA

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Villeneveuve : déroute du PS

  1. Jour d’un appel au courage de préférer la liberté à l’argent.
    Exactement l’inverse de l’affairisme.
    « Remember ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.