Sur le droit du sol

Copé a une idée
(Photo AFP)

Président de l’UMP, Jean-François Copé a suggéré hier de durcir le droit du sol, c’est-à-dire de faire en sort que la nationalité française ne soit plus accordée automatiquement à ceux qui sont nés en France. On s’en étonne, dans la mesure où ce droit est accompagné de quelques restrictions : la personne souhaitant devenir française doit aussi avoir vécu un certain nombre d’années dans notre pays, adresser une demande aux autorités et présenter quelques garanties au sujet de son engagement.

M. COPÉ n’ignore rien de ces aménagements qui réduisent sensiblement l’automaticité du droit du sol. Il s’auto-saisit du sujet parce que l’affaire Leonarda a soulevé les passions et affaibli le gouvernement. Or Leonarda n’est pas concernée par le droit du sol. Ni elle, ni sa famille ne sont nées en France. Mais bon, vae victis : M. Hollande a commis une telle erreur, samedi dernier, que toutes les oppositions de droite ou de gauche, tentent de tirer un profit politique du débat. Jean-Vincent Placé, sénateur et apprenti-sorcier écologiste, appelle les lycéens à occuper la rue dès qu’ils seront rentrés de vacances, comme si le seul objectif de son parti consistait à abattre le gouvernement auquel EELV participe pourtant. Le chef de l’État devrait limoger ses deux ministres Verts pour manque de loyauté ou pour trahison. Il n’en fait rien, ce qui laisse les membres de leur parti libres de bombarder le pouvoir jour et nuit. On comprend que, avec des amis pareils, le gouvernement ne puisse espérer des ennemis plus indulgents.

Le Front national en filigrane.

Mais on ne voit pas vraiment à quoi va servir l’idée de M. Copé si elle ne s’inscrit pas dans l’élaboration d’une politique d’immigration susceptible d’être appliquée quand la droite sera au pouvoir, perspective fort lointaine. Elle a été accueillie favorablement par des membres éminents de l’UMP et pas les plus sévères en matière de flux migratoires : NKM, Bruno Le Maire et d’autres. Le président de l’UMP veut aussi réduire « l’attractivité sociale » de la France : trop d’immigrés arrivent chez nous pour vivre des prestations sociales plutôt que de leur travail. Il entend rendre plus difficiles les conditions du regroupement familial, proposition déjà faite par Manuel Valls et qui a valu au ministre de l’Intérieur une volée de bois vert, sans jeu de mots.  L’UMP présentera une proposition de loi l’année prochaine, même si elle n’a aucune chance d’être adoptée. Est-ce bien utile de relancer inlassablement le débat alors qu’il suffirait d’appliquer les lois existantes pour réduire le nombre d’immigrés, pour autant que les associations et la gauche ne s’évertuent pas à les contourner ?

Je vois dans cette curée contre les immigrés, clandestins ou non, le réflexe incontrôlable des uns et des autres de courir après les voix chaque jour plus nombreuses qui se prononcent en faveur du Front national. J’y vois un effort désespéré pour que les élections municipales de mars prochain n’aboutissent pas à un désastre pour l’UMP et pour le PS, encore plus menacé que la droite, car la gauche de la gauche fait à peu près tout ce qu’elle peut pour faire battre les socialistes et elle-même. Aussi bien à droite qu’à gauche, les stratégies sont suicidaires. La droite combat la montée du Front par des stratagèmes qui ne duperaient pas un enfant ; la gauche, par un aveuglement qui témoigne de son amateurisme. Toutes les conditions sont réunies pour un succès du Front aux municipales et peut-être un triomphe aux européennes.

RICHARD LISCIA 

 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 Responses to Sur le droit du sol

  1. Dr ROQUES dit :

    Bien dit… Cordialement.

  2. rita dit :

    Bien dit, il serait temps que nos élus parlent aux Français de leurs préoccupations plutôt que de rechercher sans cesse la petite phrase qui fait le buzz

  3. Dr CLEMENT dit :

    Il ne reste que quelques mois pour s’apercevoir de la justesse de votre analyse.
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.