Taubira fait des siennes

Mme Taubira fait ce qu’elle veut
(Photo S. Toubon)

Lors de la cérémonie célébrant l’abolition de l’esclavage, le 10 mai, la ministre de la Justice, Christiane Taubira, a refusé de chanter « la Marseillaise », ce qui, comme elle le souhaitait sans doute, a déclenché un tollé dans le monde politique. Mme Taubira est coutumière de ce genre de provocation, censée montrer une indépendance d’esprit que ses hautes fonctions ne sauraient entamer. On est en droit, cependant, de se demander si son poste au gouvernement est compatible avec une attitude comparable à celle des spectateurs qui, lors des matches de football, sifflent l’hymne national.

L’ATTITUDE de la garde des Sceaux mérite-t-elle plus que quelques mots ? Le fait est qu’elle ne s’est pas contentée de s’abstenir de chanter, elle a commenté son comportement sur Facebook en décrivant « la Marseillaise » comme un « karaoké d’estrade ». Ce qui a indigné Jean-François Copé. En revanche, Benoît Hamon, ministre de l’Éducation, a pris la défense de sa collègue en rappelant que, pendant la cérémonie, il n’avait pas non plus ouvert la bouche car l’hymne était chanté par une soliste. La plaidoirie aurait été parfaite si le message de Mme Taubira n’avait aggravé son cas. Elle tient à faire savoir qu’elle n’aime pas « la Marseillaise », ce qui induit d’autres principes, à savoir que le texte de l’hymne est pour le moins obsolète, qu’une mélodie plus douce et un texte moins martial seraient les bienvenus.

Je suis comme je suis.

Comme toutes ces petites affaires où les passions idéologiques des uns s’opposent à celles des autres, il n’y aurait pas de quoi en faire un fromage, pour parler un peu vulgairement, si Christiane Taubira n’avait décidé d’afficher son insubordination. Un peu comme Cécile Duflot qui, naguère, faisait partie du gouvernement tout en critiquant la politique dans laquelle il était engagé, la garde des Sceaux tient à faire savoir que, en acceptant ses fonctions, elle estimait ne devoir renoncer à rien de ses conceptions personnelles. J’ai eu l’occasion de la défendre dans cet espace lorsqu’elle a été indignement attaquée par des racistes. Je ne la suivrai certainement pas dans ses égarements où je décèle une morgue insupportable : elle met au défi le président et le Premier ministre de la limoger au nom de la bienséance.

Il n’est pas question ici de sacraliser « la Marseillaise ». D’abord parce qu’il y a, parmi ceux qui la chantent, beaucoup de gens qui ne sont pas animés par les plus nobles motivations; ensuite parce qu’elle renvoie plus, aujourd’hui, au nationalisme qu’au patriotisme. Mais enfin, nous avons un pays, un drapeau, un hymne national, comme tous les autres peuples. Nous ne constituons nullement une exception ou une aberration.  Il y a donc des moments ou des espaces où nous rassemblons tous, sans distinction politique et sociale, autour de ces puissants symboles. Nous pouvons écouter ou chanter « la Marseillaise » en public, et Bach ou Julien Clerc en privé. Il est d’autant plus surprenant que Mme Taubira se dresse contre « la Marseillaise » qu’elle n’a que le mot « républicain » à la bouche. Sa comparaison avec un karaoké revient à faire de l’hymne un déchet que la France doit jeter. C’est la réforme par l’exemple, sans concertation avec personne d’autre que Mme Taubira elle-même, qui continue à croire qu’elle peut, malgré le poste qu’elle occupe, se conduire avec la liberté du citoyen lambda. Mais elle n’est pas n’importe lequel d’entre nous et il me semble qu’elle devrait poursuivre ses activités en dehors du gouvernement, de manière à mettre un peu de cohérence entre ses idées et son travail.

RICHARD LISCIA

 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 Responses to Taubira fait des siennes

  1. Dr Jérôme Lefrançois dit :

    Madame Taubira ne vaut effectivement pas mieux que les footballeurs anencéphales que vous évoquez.
    Comme eux, elle se croit tout permis et au-dessus des lois.
    Le problème est qu’elle n’est pas anencéphale, et est donc d’autant plus nuisible que ses actes ne sont pas le fait du hasard.
    Jusqu’à quand notre « chef » de l’Etat va-t-il laisser faire quelqu’un d’aussi nuisible à un poste d’aussi haute responsabilité?
    Décidément, le président Hollande n’en finit pas de nous étonner…malheureusement pas par ses réussites et ses prouesses!

  2. Dr Delahousse dit :

    Pitoyable et consternant.
    M. Hollande serait bien avisé d’en profiter pour faire preuve d’autorité en limogeant illico presto ce triste personnage. Il redorerait peut-être un peu son blason qui en a bien besoin.

  3. Herodote dit :

    Sans rien ôter à ces observations, on accordera le mérite de la franchise à Mme Taubira. Elle dit et fait ce qu’elle pense. Le fait est rare. Cependant son attitude est irrespectueuse des valeurs attachées à l’hymne national et cela est choquant. Comme, dans un gouvernement « exemplaire », serait choquant le comportement d’un homme public dans son rapport avec ses compagnes ou -plus gravement- avec les valeurs attachées à la famille. Ni plus ni moins mais cela devrait tout de même coûter son poste à Mme Taubira.

  4. Dr Dieterlen dit :

    On peut critiquer « la Marseillaise  » mais ils se trouvent que les familles des morts pour la France, de ceux qui viennent de mourir et de ceux qui risquent leur vie en son nom, doivent être carrément KO quand ils entendent les propos insolents de Madame La Ministre de la Justice qui mérite notre respect pour son tact.
    Mais c’est normal quand on est une vedette au sens originel du mot.

  5. Dr Lasserre-Diouf dit :

    J’aime cette femme libre, fière, intelligente au verbe imagé et cinglant. Karaoké d’estrade ! : l’expression est si drôle!A quoi juge-t-on le patriotisme? Ou l’engagement des personnes pour leur pays ? A la faculté de bouger les lèvres pendant la Marseillaise ou à leurs actes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.