Une diplomatie gestuelle

Parler à l’adversaire
(Photo AFP)

Les cérémonies du soixante-dixième anniversaire du Débarquement ont permis à François Hollande de marquer discrètement quelques points en matière diplomatique. Il n’a pas réussi à ouvrir un dialogue entre Barack Obama et Vladimir Poutine, qui ne se sont parlé que pendant un quart d’heure, mais il a mis en contact M. Poutine et Petro Porochenko, le nouveau président de l’Ukraine.

VLADIMIR POUTINE a envoyé son ambassadeur à Kiev assister à l’investiture du président Porochenko, ce qui revient à une reconnaissance de facto du nouveau régime ukrainien. De son côté, M. Porochenko est prêt à entrer dans des négociations avec Moscou tout en réaffirmant l’intégrité du territoire ukrainien. Cependant, la Russie ne semble nullement disposée à restituer la Crimée à l’Ukraine, même si elle garde ses bases navales dans ce promontoire, pas plus qu’elle n’agit vraiment pour amener à résipiscence les révolutionnaires auto-proclamés qui exigent la séparation du Dombass, partie orientale, minière et industrielle de l’Ukraine. C’est assez dire que, question rapprochement entre Kiev et Moscou, nous sommes loin du compte.

Un hôte attentionné.

On reconnaîtra néanmoins un certain talent à M. Hollande, qui a conduit les cérémonies de main de maître, avec une ardeur et une efficacité propres à redorer quelque peu son blason. Il a accordé à chacun de ses invités, et à la reine Elizabeth en particulier, tout le temps et l’attention nécessaires, faisant ainsi de la France un pays hôte hors pair, avec en outre des citoyens français qui ont parfaitement intégré le devoir de mémoire et ont célébré avec sincérité l’alliance désormais indissoluble avec ces Anglo-Saxons souvent décriés au nom de l’anti-américanisme, et la réconciliation également invulnérable avec l’Allemagne. Ce fut l’un de ces moments dont nous avons besoin pour ne pas sombrer dans le découragement.

C’est ce moment que Jean-Marie Le Pen a choisi pour se livrer à une nouvelle provocation antisémite. Interrogé dans le cadre d’une video complaisante tournée pour le site du Front national, il a déclaré que l’on ferait une « fournée » des Patrick Bruel et autres Yannick Noah qui persistent à attaquer le FN. Scandale national dont le principal mérite aura été d’enfoncer un coin entre le père et la fille. Marine a déclaré que Jean-Marie avait commis une « faute politique » dont le FN ferait les frais et Jean-Marie a répondu que la faute consistait à essayer de ressembler aux autres partis. On n’ignorait rien de ce qui les sépare, l’un souhaitant que le Front reste un parti de protestation, l’autre nourrissant l’ambition d’en faire un parti de gouvernement, ce à quoi elle commence à parvenir depuis qu’elle a gagné haut la main les élections européennes. On ignorait que leur différend pût éclater aussi brusquement et on se demande ce qu’ils ont bien pu se dire quand ils se sont retrouvés dans la demeure qu’ils partagent à Saint-Cloud.

Le Front a-t-il changé ?

D’aucuns en tireront la conclusion que le Front ne changera jamais, ce qui est vrai tant qu’il rassemblera les jean-marinistes et les marinistes. Mais on est bien obligé de reconnaître que Marine Le Pen a réussi à faire un parti pour lequel beaucoup de citoyens n’ont plus honte de voter. À ceux-là, on ne répètera jamais assez que le fond du Front, c’est l’intolérance et que,  s’il venait au pouvoir, il ne serait pas chagrin de voir se battre des communautés diverses qui s’affaibliraient réciproquement. En effet, l’antisémitisme se nourrit aujourd’hui des rancoeurs, pour ne pas dire de la haine, que le conflit israélo-palestinien inspire à certains musulmans et Noirs de France, opportunément intoxiqués par des apôtres de la violence. La progression des actes antisémites en France est assez alarmante pour avoir accru le nombre de départs de Français juifs vers Israël. Pour que Marine Le Pen acquière une crédibilité dans toutes les couches de la population, il ne lui suffira pas de se débarrasser de son père, lequel est, de toute façon, assez âgé pour prendre sa retraite.

RICHARD LISCIA

 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.