L’état de siège

Deux hommes du GIGN dans un hélicoptère
(Photo AFP)

Les tueurs de « Charlie Hebdo » , Chérif et Saïd Kouachi, et Amédy Coulibaly, le tueur de Montrouge, ont été abattus au cours d’un double assaut des forces de l’ordre, lancé à la même heure (17 heures) aujourd’hui, à Dammartin-en-Goële, dans le Val-de- Marne, et à la porte de Vincennes, où Coulibaly s’était retranché dans un magasin cacher. On déplore la mort de trois otages exécutés par Coulibaly dès son arrivée ; quatre ont été blessés pendant l’assaut. Un autre homme a été tué, mais il semblerait qu’il était le complice de Coulibaly.

DES POLICIERS ont été blessé à Dammartin et à la porte de Vincennes où plusieurs otages ont été libérés sains et saufs. Ainsi se termine une journée spectaculaire et sinistre, comme la région parisienne n’en a peut-être jamais connue. Le boulevard périphérique a été interdit à la circulation sur plusieurs kilomètres, des élèves n’ont pu sortir de leur école, des milliers de policiers et gendarmes ont participé aux deux opérations. On regrettera que les trois assassins n’aient pas été arrêtés. Ils auraient pu donner des informations sur leur filière.

Un suicide.

Les frères Kouachi se sont littéralement suicidés en sortant de l’imprimerie où ils se trouvaient et en tirant contre les forces de l’ordre, à la manière de Butch Cassidy et du Kid. On pensait qu’ils avaient un otage, mais en réalité, un jeune homme de 26 ans s’était caché dans les locaux et les deux assassins se croyaient seuls, sans aucun moyen de négociation, face aux forces qui les encerclaient. Quand ils sont sortis de l’imprimerie, la police a donné le feu vert pour l’assaut contre le magasin cacher parce qu’elle craignait que Coulibaly ne fût informé de ce qui se passait à Dammartin par la radio ou la télévision.

Il n’est pas impossible que d’autres actes terroristes soient commis dans les jours qui viennent en France, où l’état d’alerte est maximum, d’autant que plusieurs pays européens, dont la Grande-Bretagne, qui vient de prendre des mesures de prévention, s’attendent à une nouvelle vague d’attentats. Les crimes commis dans la région parisienne ont été soigneusement élaborés et coordonnés. L’assassinat d’une femme policier près de Montrouge était bel et bien lié à l’assaut des frères Kouachi contre « Charlie Hebdo » et, enfermé dans le magasin, Coulibaly aurait exigé la « libération » des frères Kouachi.

Un crime antisémite.

On note que, si les frères Kouachi ont voulu « venger le prophète », comme ils l’auraient dit en quittant « Charlie Hebdo », Coulibaly, après avoir tué une femme policier, s’en est pris à un site juif, pour envoyer aux autorités un message à connotation antisémite. À mesure qu’augmentent le nombre des actes de violence et celui des victimes, se pose avec plus d’insistance la question de la prévention du terrorisme en France. Aussi digne que le peuple français se soit montré en la circonstance, il ne peut pas accepter que de tels actes se multiplient et que le pays vive sous une menace permanente. Le débat a été tranché un peu vite entre ceux qui réclament une répression accrue et ceux qui défendent l’idée que nous ne pouvons combattre les terroristes en rabaissant notre société au niveau qui est le leur et qui consiste, justement, à nier les droits humains. Il n’en est pas moins vrai qu’un coup de filet préventif dans tous les milieux où fleurit l’intégrisme est nécessaire, si la police et la gendarmerie ne veulent pas agir après coup, c’est-à-dire après que le mal aura été fait. Je reviendrai sur le sujet.

RICHARD LISCIA

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 Responses to L’état de siège

  1. Dr Jérôme Lefrançois dit :

    Oui, vous dites les choses juste comme il le faut.
    Ces actes terroristes et barbares ne sont pas des comportements humains et doivent être combattus efficacement.
    Il en va de la préservation de notre civilisation évoluée et démocratique (quels que soient tous ses défauts et ses travers), et au-delà, de la survie de notre part d’humanité.
    Il y a de réelles et urgentes questions à se poser sur le monde pénitentiaire en France, et l’ (in)organisation de la détention de ces prisonniers.
    Bien que je ne pense pas toujours comme ses auteurs-dessinateurs, je viens de m’abonner à « Charlie Hebdo ».
    Et je souhaite que beaucoup de Français, beaucoup de médecins, quelles que soient leurs opinions (politiques, religieuses, etc…) par ailleurs, en fassent autant.
    J’ai dit.
    Fraternelles salutations à tous mes concitoyens qui défileront dimanche.

  2. MOURAUX dit :

    Il est regrettable que Lamy et Cambadélis aient cru bon de réserver a priori le rassemblement de dimanche à la seule gauche. La correction fut tardive pour être rebaptisée « défilé républicain ». Ainsi, si je suis monarchiste, je ne peux y participer. Pourtant David Cameron est le premier ministre d’une monarchie et sera bien présent. Le qualificatif « démocratique » eût été mieux adapté mais les socialistes ne sont pas à une gaffe près. Dommage de percevoir déjà une récupération politique de telles atrocités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.