Le Medef contre le FN

Haro sur la presse (Photo AFP)

Haro sur la presse
(Photo AFP)

C’est une position plutôt surprenante qu’a a adoptée Pierre Gattaz, président du Medef, contre le Front national dont il dénonce le programme qui contient, dit-il, « exactement l’inverse de ce qu’il faut faire pour relancer la croissance ». M. Gattaz assure qu’il ne se prononce que sur les dispositions économiques prévues par le parti de Marine Le Pen et qu’il ne fait pas de politique.

ON A DU MAL à le croire et, tant qu’à faire, il aurait pu exprimer ses idées plus tôt. Ce n’est pas au nom de ses déclarations dans « le Parisien » que les nombreux électeurs qui pourraient donner la victoire à Marine Le Pen dans le Nord et à Marion Maréchal-Le Pen en Paca vont changer d’avis. Tout le monde aura d’ailleurs remarqué que l’envolée de François Hollande dans les sondages ne remet pas en selle le parti socialiste. Les Français aiment leur président post-attentats, ils ne songent guère, en tout cas pour le moment, à lui accorder un second mandat.

La campagne de la « Voix du Nord ».

M. Gattaz n’est toutefois pas le seul à s’inquiéter de l’ascension du FN. La « Voix du Nord », quotidien habituellement mesuré et prudent, a décidé de s’engager contre le Front et de faire campagne contre lui. Il y a du courage dans cette décision, car l’équipe du journal ne craint pas de s’en prendre à un parti qui représente peut-être des milliers de ses lecteurs. Marine Le Pen a vu dans le choix de la « Voix du Nord » une attitude dictée par la subvention d’État qui est versée aux journaux en difficulté. Personne ne s’étonnera de cette contre-offensive : les arguments du Front sont toujours misérables, la liberté de la presse est son dernier souci et il n’est pas difficile d’imaginer comment Mme Le Pen traiterait les médias si elle arrivait au pouvoir. La « Voix » a riposté par une enquête approfondie sur les magouilles du FN. La patronne du Front, saisie, comme tout leader populiste, par le syndrome de l’autoritarisme, n’ignore pas que la vengeance est un plat qui se mange froid. On veut espérer que les lecteurs du quotidien nordiste préfèrent un journal libre à une présidente de région qui martyriserait la presse.

Il n’y a pas que l’économie.

La campagne de la « Voix du Nord » est plus intéressante que les propos de M. Gattaz, même s’ils sont fondés : la gouvernance économique du FN serait effectivement une calamité pour la France, avec, comme le rappelle le patron des patrons, la fin de l’euro et le retour au franc qui nous coûteraient quelque 30 % de nos avoirs, et des mesures parfaitement fantaisistes qui feront craquer toutes les structures du pays, par exemple la hausse de 200 euros du Smic et le retour à la retraite à 60 ans. M. Gattaz n’a donc pas un immense mérite à rappeler ces folies que seuls les électeurs du FN ignorent ni à les dénoncer à cinq jours du premier tour des élections régionales. Mais l’absurdité économique du Front n’est pas ce qu’il a de pire et je préfère qu’il soit combattu en premier lieu sur le plan des libertés, de l’État de droit, de la rigueur démocratique, toutes choses qui auront facilité son avènement mais qu’il étouffera, détruira ou affaiblira une fois qu’il aura conquis le pouvoir. En ce sens, ce que fait la « Voix du Nord » est plus important et plus utile et, heureusement, ce quotidien n’est pas la seule publication qui tente d’ouvrir les yeux d’un électorat tellement las de la crise qu’il se donnerait au premier venu, c’est-à-dire à celui ou celle qui lui promet que demain on rase gratis, mais ne mentionne jamais son attachement aux principes républicains car ils n’ont pas la moindre valeur à ses yeux. Après nous avoir seriné des « solutions » d’une incroyable simplicité à des problèmes infiniment compliqués, il se hâtera de nous priver de quelques-unes de nos libertés, un peu comme Daech, qui rase Palmyre parce que le seul mot de culture le terrifie.

RICHARD LISCIA

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

One Response to Le Medef contre le FN

  1. Num dit :

    Comparer le FN à Daech, n’est ce pas excessif ?

    Réponse
    Oui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.