L’émotion et la raison

François et Penelope
(Photo AFP)

Ce matin, sur France Inter, Gérard Larcher, président du Sénat et grand appariteur des Républicains, a exprimé les doutes qu’il a nourris la semaine dernière sur la candidature de François Fillon. Une déclaration révélatrice de la vive tension au sein de son parti.

M. LARCHER, homme de raison et de conviction, affirme qu’il a envisagé avec Bernard Accoyer, ancien président de l’Assemblée nationale, toutes les hypothèses de rechange, y compris la candidature d’Alain Juppé. C’est seulement lundi, quand M. Juppé a confirmé qu’il n’était pas candidat, que M. Larcher a décidé de se rallier, une fois pour toutes, à François Fillon. Mais, auparavant, il avait pris ses distances à l’égard de l’ancien Premier ministre, à cause « d’une campagne arrêtée, d’un feuilleton judiciaire géré dans l’émotion alors qu’il doit être géré, me semble-t-il, dans la raison, un emballement médiatique, l’incapacité à présenter notre projet ». Aujourd’hui, nous dit-il, « le débat est clos ». Vraiment ? Quelques-uns des lecteurs de ce blog voient M. Fillon revenir en force dans la campagne et écraser ses concurrents. Je ne peux pas leur donner tort, mais j’aimerais savoir sur quoi ils appuient leur certitude. M. Fillon perdra le centre, qui a suspendu son soutien à sa candidature, pour une raison simple : dimanche dernier, il a quelque peu radicalisé son discours, ce qui certes peut lui octroyer un certain nombre de suffrages FN, mais, du coup, il a réduit sa capacité de rassemblement au second tour.

Le feuilleton n’est pas terminé.

Or les ennuis de M. Fillon ne sont pas finis. Il va être convoqué par les juges, il risque d’être mis en examen et, à chaque rebondissement d’un feuilleton interminable, nous aurons droit non pas à un débat sur le fond, mais à une discussion sur sa viabilité en tant que candidat. Tous les électeurs ont assurément le droit de voter pour un homme qui a des démêlés avec la justice, mais bénéficie de la présomption d’innocence. Mais aucun électeur ne peut être aveugle et sourd à une crise qui handicape M. Fillon. Il est indéniablement capable de surmonter de graves difficultés. Il a un immense courage, une ténacité hors normes, une force, face à l’adversité, qu’on ne lui connaissait pas naguère. Il ne s’agit, ici, ni de le diminuer, ni de le glorifier. Il s’agit de savoir s’il a ou non une bonne chance d’être élu et, s’il est élu, s’il sera en mesure d’appliquer ne fût-ce qu’une partie de son programme.

Des trous dans la cuirasse.

La vérité, la voici : alors que sont exprimées toutes les voix du doute, du scepticisme, de l’embarras, y compris dans son entourage le plus proche et parmi ses plus fidèles amis, M. Fillon, qui a réussi l’exploit de rester l’unique représentant de la droite, court désormais le triple risque de ne pas franchir le cap du premier tour, de ne pas battre Marine Le Pen au second tour et s’il est élu malgré toutes les haies qui compliquent sa course, d’avoir tant de trous dans la cuirasse que sa vulnérabilité à la justice (par le biais de sa famille), aux syndicats, à une gauche survoltée, à un centre sceptique, à une droite terriblement déchirée depuis lundi l’empêcheront de mettre en place une réforme économique et sociale que personnellement j’ai toujours appelée de mes voeux. L’extrême enthousiasme de ses partisans ne donne pas à M. Fillon la majorité absolue. La ferveur de ses disciples idéologiques ne compense pas les suffrages qu’il pourrait perdre à droite et au centre. La puissance de son comeback n’améliore pas sa communication bourrée de contradictions, et de quelques provocations inattendues au sujet de nos institutions. Enfin, son obstination ne fait pas de lui le meilleur ennemi de Marine Le Pen.

RICHARD LISCIA

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

16 Responses to L’émotion et la raison

  1. Michel de Guibert dit :

    Tout cela est vrai; quoique sans doute à nuancer aujourd’hui, mais je ne vois pas d’autre candidat capable de l’emporter sur Marine Le Pen.

  2. Liberty8 dit :

    Oui M.Liscia vous avez raison sur le fond mais Fillon a une chance, celle de son programme, car c’est le seul qui tient la route pour de nombreux Français même s’ils ne sont pas de son bord. Le 15/03 il sera mis en examen, ou pas. S’il a le statut de témoin assisté c’est bénéfice pour lui, sinon rien de plus qu’actuellement. Donc le 15/03 c’est au pire un coup à blanc sur lui.
    Ensuite les contradictions du programme de Macron se font jour. J’ai été surpris chez mes patients de voir qu’ils n’avaient pas saisi la disparition des charges sociales pour l’employeur et l’employé. Cette diminution ne compte que pour sécu et chômage mais pas pour retraite, mutuelle, allocation familiale. De plus elle est limité au SMIC , c’est à dire que si l’on gagne plus que le smic, on n’en bénéficie qu’à concurrence du smic, sur le reste on paye comme avant. Et en contrepartie on augmente de 1.7 % la CSG. Les retraités vont être ravis, eux qui payent leurs charges sociales par l’intermédiaire de la CSG uniquement : 1.7 % de pouvoir d’achat en moins !
    Le centre est depuis longtemps chez Macron, on ne parle là que des responsables d’une partie du centre droit. Il lui suffit de modérer son discours sur la Sécu, de prendre ses distances avec la France hypercatho qui votera pour lui de toute façon, de prendre comme conseiller un notable du centre pour faire revenir à lui une partie de cet électorat.
    Il nous a montré sa valeur lors des débats, son professionnalisme, sa concision. Plus de la moitié des électeurs n’ont pas fait leur choix. Il a fait basculé la primaire de la droite , certes la courbe était dans l’autre sens.
    Hamon vient d’envoyer aux orties son revenu universel pour garder les Valsistes, il va pondérer son discours et prendre des voix à Macron, empêcher l’hémorragie.
    Bref rien n’est encore fait, peut être après le 7 avril si rien ne bouge vous aurez raison, mais avant gardons espoir, enfin ceux qui pensent que le programme Fillon est le seul pour reformer la France.
    Sinon, au deuxième tour il y aura bien un démocrate pour qui voter même s’il est immature et à un programme faible comme dirait Juppé, je rajouterai non chiffré donc hypothétique et utopique.

    Réponse
    Ai-je jamais écrit que le programme Macron était meilleur que le programme Fillon ? J’ai dit exactement le contraire. Alors, je veux bien que nous discutions à l’infini, mais il faut que ce soit sur la base de ce que j’écris, pas de ce que je n’ai pas écrit. Et pourquoi nous parler de M. Hamon ? Enfin, je trouve bizarre de défendre Fillon jusqu’au bout tout en se disant que, le cas échéant, on se rabattra sur Macron.
    R. L.

    • liberty8 dit :

      Bien sur que vous avez dit que le programme Fillon était supérieur au programme Macron. Ce n’était qu’un exemple pour montrer l’ambivalence de ce programme.
      Si M.Hamon change son programme dans une notion plus soft il fera revenir à lui les vallsistes de chez Macron et donc laissera à Fillon une chance de passer devant Macron.
      Enfin si au deuxième tour, Fillon n’est pas la, mais que l’on se retrouve entre Le, Pen et Macron, je préfère comme vous, me rabattre par défaut sur un démocrate plutôt que de m’abstenir.
      Pardon de ne pas avoir été très clair.

      Réponse
      Vous n’avez nullement à vous excuser.
      R.L.

      • Jacques Pernès dit :

        J’apprécie beaucoup la qualité de vos échanges. J’en profite pour féliciter M Liscia de la qualité de ces articles. J’appelle cela du grand journalisme. Ma fille se destine (je l’espère pour elle) à une carrière de journalisme. Et j’aimerais bien qu’elle puisse aboutir à un tel professionnalisme un jour. Merci.
        Jacques Pernès

        Réponse.

        A mon tour de vous remercier chaleureusement. Je souhaite plein succès à votre fille, tout en l’avertissant que le métier de chroniqueur politique, si elle s’y destine, ne va pas sans que l’on reçoive quelques coups.
        R.L.

  3. Num dit :

    Je comprends vos doutes qui sont parfaitement fondés et les questions que vous vous posez.
    Partisan de Fillon depuis juin 2016 alors qu’il était à 10% dans les sondages et oscillait entre la 3e et la 4e place, je ne l’excuse pas de ces erreurs et ne le considère pas comme un saint.
    Les seules questions qui valent à mes yeux sont: qui a le meilleur programme ? qui pourrait faire le meilleur président en mai ?
    Vous dites: « L’extrême enthousiasme de ses partisans ne donne pas à M. Fillon la majorité absolue. » Bien sûr mais doit-on voter par stratégie politique ou par conviction ? Doit-on voter nécessairement pour celui qui va gagner ou pour celui dont on partage les idées ?

    Réponse
    Nous sommes parfaitement d’accord. Comme cela ne vous aura pas échappé, il s’agit de MON blog. Je m’évertue à expliquer que j’exprime MES idées.On n’est pas obligé d’y souscrire, je les considère seulement comme une contribution à l’analyse du lecteur.
    Mon idée fondamentale, c’est de faire barrage à Marine Le Pen, c’est de protéger la construction européenne, c’est de défendre la Ve République, c’est de réformer notre système économique et social en profondeur. M. Fillon est affecté par un terrible syndrome. Il n’est plus en mesure d’accomplir cette tâche, qu’un autre aurait pu accomplir.
    R.L.

  4. mXmF dit :

    « … il s’agit de MON blog. Je m’évertue à expliquer que j’exprime MES idées.On n’est pas obligé d’y souscrire, je les considère seulement comme une contribution à l’analyse du lecteur. » Très juste, mais alors est-il judicieux d’ouvrir un fil de « Réponses » ?

    Réponse
    Ouvrir un fil de réponses ne m’empêche pas de répondre aux réponses quand il y a un malentendu à éclaircir. J’aimerais souligner que la courbe des commentaires publiés sur ce site monte de façon exponentielle. J’ai publié jusqu’à 33 commentaires pour un seul blog. Certains lecteurs interviennent quatre ou cinq fois sur le même sujet, ce que je trouve d’ailleurs un peu excessif. J’espère donc que mes lecteurs ne se plaignent pas du traitement qui leur est réservé et je me réjouis d’avoir créé cet espace de liberté où se confrontent toutes sortes d’idées. Enfin, je répète que je ne travaille pas aussi dur sur ce blog pour que la philosophie générale que je tente de définir soit occultée par mes contradicteurs.
    R. L.

    • Patrice Martin dit :

      Vous me faites prendre conscience avec consternation que j’ai omis jusqu’à présent de vous féliciter pour la qualité de votre blog, la lucidité dont vous faites preuve, la profondeur de vos analyses, ainsi que de vous remercier de la possibilité de nous y exprimer (et je me rends compte que nos réponses doivent vous exaspérer de temps à autre dans le contexte passionné du moment). C’est chose faite. Merci encore.

      Réponse
      Vous embarrassez quelque peu ma modestie, mais vos propos me vont droit au coeur. Je vous remercie et vous promets de rester calme à l’avenir face à certains commentaires.
      R.L.

  5. Le problème est que l’on vote pour un programme mais aussi pour un homme (pas encore une femme, mais cela viendra).
    Le Canard vient de dénoncer que FF n’a pas déclaré un prêt de 50 000 euros, contracté en 2013, c’est-à-dire il y a moins de 5 ans. Il devait le déclarer car c’est la Loi. Comment voulez-vous avoir confiance en un homme si « léger » avec son propre argent vis à vis de l’Etat, alors qu’il veut diriger le dit Etat ?
    FF est devenu inaudible car il n’est plus crédible. J’imagine que nous serons encore informés au compte-gouttes par le palmipède.
    Il vaut mieux un homme dont le projet est moins ambitieux mais qui s’y tiendra (EM), qu’un homme qui frime avec des grandes déclarations, mais ne fait que tricher (FF).
    C’est navrant pour la droite républicaine. Un total fiasco. Mais il vaut mieux arrêter la machine infernale avant, car la V ème République (je suis d’accord avec vous, il faut la garder) donne trop de pouvoir à l’exécutif pour risquer d’y placer quelqu’un dont les pratiques récentes ressemblent fort à des diktats, bien peu démocratiques.

    • liberty8 dit :

      Je dois être un voleur aussi car j’ai prêté récemment 5 000 euros à quelqu’un de ma famille sans intérêt sur un simple papier et sans passer par notaire. Je voudrais bien savoir qui n’a pas prêté de l’argent à ses enfants ou amis sans passer par notaire même au dessus de 800 euros ?
      Attention, Madame, tout ce qui est excessif est insignifiant, que ce soit valable pour vous ou le « Canard ».

      • JMB dit :

        Il ne s’agit pas d’un prêt entre proches, mais du prêt d’un homme d’affaires à un homme politique qui lui a permis d’obtenir le grade de grand-croix de la Légion d’honneur, grade détenu par 60 personnes.
        Le « Canard » avait révélé, à la veille des élections législatives de 1993, le prêt, aussi à taux zéro, obtenu par Bérégovoy de la part de l’homme d’affaires Roger-Patrice Pelat.
        Des récompenses pour des services.

  6. Liliane R dit :

    Chronique qui me semble très juste, dans la rationalité.
    En ce qui me concerne, j’ai voté Juppé aux primaires de la droite. J’attendais de voir les programmes des uns et des autres pour fixer mon vote.
    Le spectacle lamentable d’un candidat enfermé dans son bunker de certitudes, ses vagues excuses d' »erreurs » consenties du bout des lèvres,ne sont pas acceptables, d’un point de vue seulement moral.
    Le prêt consenti par l’hypothétique employeur de son épouse et qu’il a « oublié » de déclarer renforce ce qui n’est plus seulement un malaise mais un écœurement profond.
    F. Fillon gérerait-il la France, s’il était élu, comme il gère ses affaires personnelles ?
    Pour moi, centriste, mon opinion est faite : je ne voterai JAMAIS pour cet homme irresponsable.

  7. démerdecine générale dit :

    Voici ce que m’a dit une patiente âgée de 82 ans :
     » Je ne comprends rien en politique, trop compliquée pour moi. J’ai été déçue par Fillon lorsque j’ai appris ses erreurs « fictives ». Mais en suivant les informations, j’ai appris qu’il n’est pas le seul à commettre ces erreurs. Beaucoup d’autres élus sont dans son cas, et personne n’en parle. Le coiffeur du président touche presque trois fois plus que Mme Fillon : c’est un emploi fictif évident. Alors je me demande : « Pourquoi on s’acharne-t-on sur Fillon ? ». Si l’on s’acharne tant sur lui, c’est qu’il a vraiment autre chose qui dérangent sérieusement ses adversaires : c’est pour cela que je vais voter pour lui !. »

    • JMB dit :

      Le salaire du coiffeur du président ne contribue pas à l’enrichissement de la famille de ce dernier. Il a été révélé par « le Canard enchaîné » qui n’est cité qu’à charge pour tenter de discréditer ses informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.