La polémique Zemmour

Par qui le scandale arrive
(Photo AFP)

Lors d’une « réunion des droites », samedi dernier, sous l’autorité de Marion Maréchal, Éric Zemmour, essayiste, écrivain et journaliste, connu pour ses positions anti-islam, a prononcé l’un des discours les plus violents de sa carrière. M. Zemmour vient d’être condamné pour des propos du même genre et des organisations ont de nouveau porté plainte contre lui.

PLUS LEPÉNISTE que Le Pen : c’est ce que l’on pourrait croire en écoutant Éric Zemmour qui, la semaine dernière, a cru bon de se dépasser. Pourtant, la réunion de Mme Maréchal n’avait pas attiré les foules. Pour elle, il s’agissait seulement de trouver des points de contact avec la droite classique afin que le Rassemblement national obtienne davantage de suffrages aux prochaines élections municipales. Tout, dans ce que dit ou fait l’extrême droite, baigne dans l’hypocrisie. Marion Maréchal a quitté la scène politique, dit-elle, mais elle trouve des orateurs pour parler du « grand remplacement », le nouveau thème à la mode et le danger mortel que l’islam représenterait pour la France. Marine Le Pen laisse faire tout en affirmant que Marion est trop jeune pour nourrir la moindre aspiration. Le Rassemblement national continue à jouer les victimes : il serait ignoré par les médias, mais la chaîne de télévision LCI a retransmis la totalité du discours de M. Zemmour.

La faute de la télé.

D’où l’étendue de la polémique. Quand le RN cherche des voix, LCI cherche des téléspectateurs, sans même savoir quel peut être le contenu des discours qu’elle va diffuser. Dans ce petit théâtre parisien où l’extrême droite se gargarise de ses certitudes et applaudit Zemmour à tout rompre, il ne se serait rien passé si la télé n’avait été présente. M. Zemmour a le courage de son infamie. Il prend des risques considérables en provoquant sans cesse les musulmans dont il refuse de reconnaître la diversité. Il y a ceux qui s’intègrent et qui réussissent brillamment dans des arts multiples qui vont du cinéma à l’humour en passant par la littérature. Et il y a ceux qui ont une dent contre un pays dont ils pensent qu’il ne leur a pas fait la part belle. La vigilance à l’égard des plus dangereux d’entre eux ne signifie que la France va s’islamiser, ni que les hordes venues d’Afrique vont nous jeter dehors. Il s’agit là de fantasmes populaires, nourris abondamment par la perversité de quelques philosophes, trop heureux de se faire un nom en attisant la haine.

Batailles d’idées.

La politique étant de plus en plus judiciarisée et les gens demandant de plus en plus souvent des comptes, par voie de justice, aux polémistes, je crains pour ma part que la liberté d’expression en France soit fortement endommagée par les batailles d’idées. Ce ne sont pas, en effet, les idées qui font tant de mal, c’est leur diffusion dans l’opinion publique par des médias qu’excite tout espoir de scandale. Si bien que, au lieu de se dresser à chaque minute contre ce que disent un tel ou un tel, on ferait mieux de les laisser croupir dans leur univers dépressif . Je ne crois pas du tout que M. Zemmour soit sincère en toute occasion,  mais le faire taire en portant plainte ne présente aucun intérêt. D’abord parce qu’il continue à parler et ensuite parce qu’on ne s’oppose pas aux théories vouées à la réduction des libertés en commençant par la nier à ceux qui les exposent.

Le passé et le futur.

Tout cela, le discours de Zemmour, la dérive de l’entre-soi extrémiste, l’attitude de LCI, est très regrettable, surtout s’agissant d’un homme qui a mille raisons de combattre l’intolérance ordinaire et ne devrait pas souhaiter pour les musulmans ce qu’il ne souhaiterait pas pour lui-même. Pis, le RN fait de la contribution de Zemmour un triomphe pour l’extrême droite, car voilà bien un personnage assez cultivé pour connaître les racines du Rassemblement. M. Zemmour, comme s’il n’avait jamais entendu dire que la police française remettait des juifs aux nazis pendant l’occupation, est même allé jusqu’à prononcer quelques mots de commisération pour Philippe Pétain. Pourquoi le fait-il ? Pourquoi s’engage-t-il dans cette voie sinistre sinon parce que chaque mot d’insulte lancé à ce passé dont les Français juifs ont tant souffert le rend un peu plus populaire ? Il répète à l’envi qu’il est à l’aise dans le statut qu’il s’est forgé et qu’il ne lui a pas fallu renoncer à ses racines pour devenir le censeur numéro un de l’islam qu’il est aujourd’hui. Un jour, quand il aura triomphé, et empêché à lui tout seul, Superman de la philosophie, le grand remplacement, peut-être ses amis viendront-ils un matin le chercher pour l’emmener dans l’un de ces lieux qu’autrefois l’on appelait camps.

RICHARD LISCIA

PS-Je reviendrai demain sur l’attentat qui a fait quatre morts et un blessé à la préfecture de police de Paris et qui est d’une gravité insigne, car il va encore augmenter la suspicion à l’égard des musulmans et diviser encore plus l’opinion.

R.L.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 Responses to La polémique Zemmour

  1. dominique dit :

    Les musulmans sont tous solidaires lorsque leur religion est en jeu, qu’ils le disent ou pas, même dans le contexte des attentats.

    Réponse
    Je vous suggère de lire Mohamed Sifaoui qui, depuis 32 ans, explore, documente et condamne sans la moindre réserve le terrorisme islamiste.
    R.L.

    • Ghislain dit :

      Il doit et aura de plus en plus de travail pour condamner le terrorisme islamique car comme l’a dit une célèbre musulmane Il n’y a pas d’islam modéré…

    • Ghislain dit :

      je viens de le lire, il semble « parfait » et irréprochable (et ce n’est qu’une goute de l’océan de son comportement)

      « Le journal L’Humanité accuse également Mohamed Sifaoui d’« inonder les réseaux sociaux de propos ouvertement racistes ». Le journal 20 Minutes écrit de son côté qu’il « a multiplié les tweets injurieux », « visant aussi bien les Portugais, les Asiatiques que les Algériens ».
      Réponse
      Tout et n’importe quoi.
      R.L.

    • dominique dit :

      C’ est, de fait, l’un des prochains livres que je devais me procurer : j’ai entendu récemment une interview de cet auteur sur RTL : il semblait bien être l’exception qui confirme la règle. Mais, s’il est effectivement musulman, est-il reconnu par ses congénères comme étant un « bon musulman » ?

      Réponse
      On ne sait plus de qui vous parlez.
      R.L.

  2. PICOT dit :

    Qu’est ce que c’est que ces histoires? On a parfaitement le droit, ou du moins on l’avait, de critiquer une religion ou quoi que ce soit d’autre. On peut être d’accord ou pas avec Zemmour mais il est parfaitement scandaleux de lui faire quantité de procès pour les idées qu’il défend. Il n’est pas le seul, d’ailleurs. C’est la justice au nom de ceux qui se proclament être du côté du « bien ». De plus, il n’a rien dit de nouveau dans son allocution. Il a déjà exprimé tout cela des dizaines de fois. Et il a toujours dit qu’il n’y avait pas de soucis avec les musulmans qui respectaient les lois Républicaines et que ceux ci étaient les premières victimes des terroristes islamiques. LCI n’a fait que son travail, rien de plus, rien de moins. Et nous sommes très curieux, en outre, de savoir quelles sont ces « organisations »qui ont porté plainte contre lui. Cette ambiance de contrôle de la pensée devient insupportable. Attention au réveil des citoyens.

    Réponse
    Attention au réveil des citoyens qui se battent contre l’intolérance, la xénophobie et le racisme. Votre analyse est fausse : Zemmour dit que le mal, c’est l’islam, pas l’islamisme et LCI, loin d’avoir fait son travail, a cru rassembler tous les téléspectateurs racistes. Allez colporter vos fausses indignations ailleurs.
    R.L.
    R.L.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.