Le ridicule de Ségolène

Une belle imagination
(Photo AFP)

En attendant la nomination des nouveaux ministres du gouvernement de Jean Castex, on se penchera sur le cas de Ségolène Royal qui affirme avoir été pressentie, ce qui a donné lieu à un sec communiqué de l’Élysée.

LES POLITICIENS ne savent pas finir une carrière (politique) et s’accrochent à la légitimité que leur confère un passé prestigieux pour se convaincre et tenter de convaincre les autres qu’ils jouent encore un rôle influent. Cet entêtement à survivre dans un monde en décomposition finit par les couvrir de ridicule. Ainsi, Ségolène Royal, ex-candidate malheureuse à la présidentielle, affirme, depuis le départ d’Édouard Philippe, qu’elle a été contactée par l’Élysée en laissant entendre qu’il s’agissait d’un méga-job. Première ministre ? Ministre de l’Écologie, de l’Économie, du Travail, des Finances ? Et pourquoi pas ? Sauf que l’Élysée a riposté par un communiqué courtois précisant que l’ancienne compagne de François Hollande n’avait eu que des contacts avec des élus, mais pas avec le cabinet d’Emmanuel Macron. Tout en réaffirmant, dans un souci de convenances, le « respect » et la « considération » que Mme Royal inspire au président de la République. Louanges logiques, mais terminales qui indiquent, de toute évidence, que si le chef de l’État refuse de prendre langue avec Mme Royal, c’est parce qu’il ne tient pas à tomber dans un piège.

Des preuves.

Mais Ségolène ne l’entend pas de la sorte. En gros, elle a dit : « J’ai des preuves ! ». De quoi s’agit-il ? D’un SMS qu’elle a reçu du ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, habilité à contrôler le travail de Mme Royal censée, pour un salaire, s’occuper des pôles nord et sud, sans parvenir toutefois à freiner la terrible fonte des glaces de l’Antarctique. On se rangera du côté de l’Élysée, d’une double manière : en évitant de juger notre Ségolène nationale qui a quand même obtenu 47 % des suffrages en 2007 ; mais en écartant d’une main lasse le nouveau spectacle auquel elle se livre, comme si sa petite personne avait plus d’importance que l’épidémie, l’effondrement économique, le chômage, l’endettement et même le réchauffement climatique contre lequel elle n’a pas lutté avec l’ardeur des Verts. Ah, c’est sûr, elle a été, entre autres prodigieuses fonctions, une ministre de l’écologie. Elle s’y connaît. Le problème vient de ce qu’elle attend d’une promotion bien plus un effet d’annonce à clamer sur tous les toits qu’un boulot qu’elle considère comme le vecteur du pouvoir qu’elle tente de récupérer. Un conseil : pour ce genre d’affaire, voyez Alexis Kohler plutôt que M. Le Drian.

Le plus sage eût été de laisser l’affaire dans les oubliettes de l’Histoire, mais ce n’est pas ma faute si M. Castex a du mal à former son gouvernement. Je me demande pourquoi Mme Royal a cru utile de se ranger parmi les politiciens qui, par leur comportement, tournent en pantalonnade les questions les plus sérieuses, comme ce ministre chargé de percevoir nos impôts mais qui envoyait ses sous à Singapour, ou cet élu qui organisait des réceptions avec homard et champagne et, de plus, se laissait photographier en cette somptuaire compagnie. Je me demande pourquoi Mme Royal ne peut pas encore porter sur les diverses tragédies vécues par son pays, qui est aussi le nôtre, un regard  de compassion plutôt que d’éprouver un désir de revenir dans la partie. Je me demande si elle se rend compte que, treize ans après sa candidature à la présidence, le monde et surtout la France, ont énormément changé.

RICHARD LISCIA

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 Responses to Le ridicule de Ségolène

  1. Voydeville dit :

    Son nom est royal. Elle a des privilèges qui la dispense d’être simple. Son passé est trop grand pour elle et son avenir trop petit. Pour la distraire, elle a besoin d’un bouffon ou d’une fonction qui la régale. Le bouffon est parti. La fonction se fait attendre. Sa nature en pâtit et son image en pâlit.

  2. admin dit :

    Laurent Liscia
    Elle ferait mieux de pratiquer le confinement total et perpétuel.

  3. admin dit :

    Anne-Marie Baron.
    On n’a parlé que d’elle avant-hier soir car il fallait meubler. Et pourtant, elle est très forte !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.